dmz_korea

Plus tôt cette semaine, la Corée du Nord a lancé un autre test de missile échoué.

Bien sûr, cela ne nous a pas empêché de vivre l’une des expériences les plus uniques au monde: Une visite à la frontière avec la Corée du Nord.

La frontière entre le Sud et la Corée du Nord est considérée comme l’une des frontières les plus lourdement surveillées dans le monde.

dmz_korea-24

La frontière est dans la zone connue sous le nom DMZ (zone démilitarisée) le long du 38e parallèle. Elle a été mise en place le 27 Juillet 1953, lorsque l’accord d’armistice a été signé pendant la guerre de Corée. De chaque côté de la ligne de trêve se trouve une vaste zone de 2 km où l’activité militaire est interdite.

Se rendre à la DMZ

À environ 41 kilomètres de Séoul, la zone DMZ autorisées pour les visiteurs le plus proche est Imjingak, un parc dans la ville de Paju.

Le train DMZ

En 2014, l’opérateur ferroviaire national de la Corée du Sud, Korail, a ouvert un train spécial pour le tourisme vers la DMZ. Le train DMZ exploite deux routes depuis Séoul: la ligne Gyeongui vers la gare de Dorasan et la ligne Gyeongwon vers la station de Baengmagoji.

L’aller simple sur la ligne Gyeongui est de ₩9400 pour les adultes. l’aller simple pour la ligne Gyeongwon est de ₩12800 pour les adultes. Un nombre limité de trains fonctionnent chaque jour.

Plus d’informations sur le service de train DMZ peut être trouvé ici: Korail DMZ Train

Nous étions prêt pour prendre le train DMZ, mais quand nous sommes arrivés à la gare de Séoul, nous avons appris que Korail était en grève.

Transport public

Heureusement, il existe d’autres façons de se rendre à la DMZ sans prendre le train DMZ et sans joindre un groupe de touristes.

Alors que le train DMZ va jusqu’à la gare de Dorasan, le plus proche oū vous pouvez aller en utilisant les transports en commun est le parc d’Imjingak, à quelques kilomètres au sud de la zone démilitarisée. Le parc Imjingak offre plusieurs attractions en lien avec la DMZ et est habituellement inclus dans les arrêts de tour organisée.

dmz_korea-18

Depuis Séoul, nous avons d’abord pris la ligne Gyeongui Jungang jusqu’à la dernière station, Munsan. Le trajet a pris un peu plus d’une heure depuis la gare de Séoul Station et coûte ₩2250.

À Munsan, nous sommes sortis de la station en suivant les indications pour rejoindre la gare routière de Munsan, à la recherche de bus 058. Après avoir couru un peu, nous avons trouvé l’arrêt de bus, à environ un pâté de maison de la gare.

Le bus 058 pour le parc Imjingak est arrivé dans les 10 minutes. Le trajet prend environ 30 minutes jusqu’au dernier arrêt. Le tarif du bus est de ₩1200 et peut être payé avec une carte T-Money ou Cashbee.

Que voir et faire

En arrivant à Imjingak, juste au sud de la zone démilitarisée, le paysage est stérile, sauf pour les monuments et les reliques de la guerre. Le parc à thème pour enfants est quelque peu incongrue à cet endroit.

dmz_korea-21

Nous sommes allés immédiatement au bureau d’information touristique dans le parking pour savoir comment visiter la DMZ.

Pour se rendre à Dorasan, vous devez joindre un voyage organisé. La visite comprend 4 arrêts: la Gare Dorasan, l’Observatoire Dora, le troisième tunnel, et le Village de Tongilchon et son Musée.

La visite dure 3 heures et comprend le transport et l’entrée à chacun des stops.

dmz_korea-15

Les tours partent toutes les heures. Le temps et le prix de la visite dépendent de si vous voulez prendre un petit train au troisième tunnel ou non. Le prix du billet adulte est de ₩9200 avec le parcours du tunnel à pied ou ₩12200 avec le petit train. Ma recommandation est que si vous êtes plus âgés, ou que vous avez du mal à marcher ou à respirer, prenez le petit train. Sinon, la marche dans le tunnel n’est pas si difficile.

Parc Imjingak

Le Parc Imjingak a été construit pour réconforter les réfugiés qui ont quitté la Corée du Nord pendant la guerre de Corée. Il est situé au bord de la rivière Imjingang.

De l’autre côté de la rivière, le paysage est désolé et vide. Derrière les collines se trouve la station Dorasan et au-delà, la Corée du Nord.

dmz_korea-13

Un temple au bord du parc contient une grande cloche de la paix. Pour ₩10000, les visiteurs peuvent sonner la cloche pour envoyer un message de paix.

dmz_korea-1

À côté du temple se trouve une œuvre d’art qui comprend des roches prélevés sur divers terrains de bataille. Des pierres provenaient de partout dans le monde, symbolisant les tragédies qui ont existé autour de nous au fil du temps.

dmz_korea-22

Pont de la Liberté et chemin de fer

Le Pont de la Liberté a été construit pour libérer 12373 prisonniers de guerre lorsque la guerre de Corée a cessé.

dmz_korea-4

Seule une petite partie du pont reste, et l’extrémité est couverte avec des drapeaux et des messages sud-coréen pour l’unification.

dmz_korea-25

Des traces de voies ferrées représentent l’ancienne route qui reliait le Nord et le Sud.

dmz_korea-5

Une motrice à vapeur criblé de balles est exposée depuis qu’elle a déraillé sous les bombes pendant la guerre est toujours debout.

dmz_korea-12

Le long de la clôture de barbelés, les visiteurs ont attaché des rubans avec des messages de paix et d’unification.

dmz_korea-6

Centre des visiteurs d’Imjingak

Au sommet du centre des visiteurs, nous avons pu regarder à travers la rivière vers la Corée du Nord. Il était surréaliste de penser que juste au-delà des collines se trouve un endroit où les gens souffrent dans ce qui peut-être le pays la plus fermé et répressif sur terre.

dmz_korea-8

Le centre des visiteurs comprend quelques boutiques de souvenirs et des restaurants tel qu’un restaurant traditionnel coréen, un café, un dépanneur. Nous avons essayé de manger au restaurant coréen, mais ils ne voulaient pas servir de bibimbap, car nous ne faisions pas partie d’un groupe de touristes.

dmz_korea-23

Cependant sur le parking se trouve quelques autres options. Nous avons pu trouver notre bibimbap dans un restaurant coréen basique qui sert beaucoup de différents plats coréens.

Pyeonghwa Nuri

Nous avions encore un peu de temps à tuer avant notre visite, et nous avons donc marché autour du parc appelé Pyeonghwa Nuri. Le parc se trouve sur une colline d’herbe et se compose d’un grand théâtre en plein air, de café et d’installations d’art.

“La Colline du Vent » est couverte de 3000 moulins à vent colorés dont cet arrangement.

dmz_korea-19

Cette grande sculpture en bambou séché qui m’a rappelé des personnages du Studio Ghibli.

dmz_korea-26

La visite du DMZ

Nous sommes retournés à la billetterie où la navette attendait.

dmz_korea-2

Dans le bus, le chauffeur a fait quelques annonces en coréen. Il y avait d’autres groupes de touristes anglais avec nous et de fait nous avons pu écouter les explications. Pendant le trajet, il y a aussi une courte vidéo qui introduit chaque arrêt du tour.

dmz_korea-3

Peu de temps après avoir quitté le Parc Imjingak, nous avons atteint le premier point de contrôle de sécurité. Cela marque la frontière sud de la zone démilitarisée. Nous étions maintenant dans la DMZ.

dmz_korea-16

Des soldats américains et sud-coréens contrôlent chacun des  véhicule qui entrent dans la limite de la DMZ, y compris notre bus. Un soldat est entré et vérifia le passeport de chaque passager. 

La gare de Dorasan

La gare de Dorasan est la station la plus au nord sur le système ferroviaire de la Corée du Sud.

dmz_korea-9

La station a été construite pour relier la Corée avec la Chine, la Sibérie et l’Europe, mais en l’absence de l’achèvement de la ligne Gyeongui reliant le Nord et le Sud, elle semble ne servir que de rappel de la douloureuse division.

dmz_korea-17

Alors que le train DMZ n’était pas en activité, la station était vide. Il y avait quelques pièces d’art exposées et un morceau de voie ferrée signé par l’ancien président George W. Bush. 

dmz_korea-27

Mais à côté de ces artefacts, le reste de la station semblait perdu. Comme si elle était prête avec nulle part où aller.

L’Observatoire Dora

Le deuxième arrêt était l’Observatoire Dora, construit en 1986. Il est l’observatoire le plus au nord en Corée du Sud où vous pouvez avoir une vue claire sur la Corée du Nord.

dmz_korea-10

Malheureusement, le temps n’était pas en notre faveur. Une brume floue nous avait suivis depuis Séoul, la vue n’était pas la meilleure. Cependant, nous avons pu voir la Corée du Nord à l’aide de jumelles (₩500).

dmz_korea-11

J’ai pu voir un drapeau nord-coréenne s’agitant sur un mât très haut dans un village de propagande. Le complexe industriel de Kaesong était visible sur la gauche, mais il n’y avait pas d’activité. Il y a aussi une statue de Kim Il Sung qui peut être vu depuis l’Observatoire de Dora, mais je n’ai pas pu la repérer.

Une des choses les plus impressionante d’être si proche de la Corée du Nord était que nous pouvions entendre les messages de propagande et de la musique provenant des haut-parleurs de la partie nord-coréenne.

dmz_korea-14

En outre, une ligne, à environ 3 mètres du bord de la paroi où les jumelles sont installées, marque la zone où vous pouvez prendre des photos. Le risque de prendre des photos près du bord est que les tireurs d’élite nord-coréens pensent que vous tenez une arme et vous tirent dessus.

En outre, il y avait une tonne de bestioles. L’une d’eux a fini dans mes cheveux et m’a accompagné jusqu’à l’étape suivante!

Le 3ème Tunnel

Le 3ème Tunnel est l’un des quatre tunnels découvert que la Corée du Nord a creusé sous la DMZ dans une tentative d’infiltrer la Corée du Sud. Le 3ème tunnel a été découvert par l’armée coréenne en 1978 et se situe à seulement 52 kilomètres de Séoul. Il fait 2 mètres de large, 2 mètres de haut et 1635 mètres de long. Il est assez grand pour qu’une armée de 30000 soldats traverse en une heure.

dmz_korea-20

Avant d’entrer dans le tunnel, nous avons dû laisser nos sacs à dos et l’électronique dans des casiers (gratuitement), puis passer à travers un scanner de sécurité. Les casques de chantier sont également nécessaires, et vous en aurez besoin.

dmz_korea-7

Les 300 premiers mètres à travers le tunnel d’interception sont larges et la progression est facile. Au point de jonction entre le tunnel d’interception et le tunnel Nord Coréen, nous sommes passés devant l’arrivée du petit train, puis sommes entrés dans le tunnel Nord Coréen.

Ce tunnel se situe à une profondeur de 73 mètres. Il est beaucoup plus rudimentaire, avec un chemin étroit, des plafonds bas (d’où le casque) et des gouttes d’eau. Tout au long du tunnel, il y a des traces de trous où la dynamite a été placé, en direction de à la Corée du Sud.

A la fin du tunnel se trouve la première des trois barrières qui bloquent l’accès à la ligne de démarcation militaire réelle.

dmz_korea-29

Les photographies ne sont pas autorisés dans le tunnel. Ne me demandez pas comment j’ai fait.

dmz_korea-30

Aussi sur le site du 3ème tunnel un petit musée et plusieurs installations d’art sont installés.

dmz_korea-28

Tongilchon

Le village de Tongilchon Unification Village est un petit quartier dans la partie nord de la ligne de contrôle civil. Il a été créé en 1973 et ses habitants comprennent les chefs de famille qui avaient été libérés du service militaire.

Nous avons visité un petit musée qui donne un aperçu de la ville et de l’agriculture locale. Le secteur d’activité principal est ici l’agriculture, et Tongilchon est connu pour son tofu Jangdan, le riz et le ginseng.

Ce fut aussi l’arrêt pour acheter des souvenirs et une variété de produits locaux sont en vente, y compris du vin de la Corée du Nord, de la monnaie nord-coréenne, ainsi que des chapeaux, t-shirts et autres souvenirs marqués DMZ.

Ce fut la dernière étape de notre tour de trois heures et nous sommes donc retournés vers le Parc Imjingak.

Cela en valait-il le risque?

Il est important de se rappeler que, techniquement, la Corée du Nord et la Corée du Sud sont toujours en guerre. L’Accord d’armistice de 1953 à seulement appelé à un cessez-le feu. Si vous suivez les nouvelles, il est clair que la Corée du Nord est désireuse de repousser les limites de cet accord.

Notre visite de la DMZ est une expérience unique qui n’effleure que la surface de ce que la vie doit être pour les personnes touchées par la guerre de Corée. En une journée, nous avons pu sentir la tension entre le Nord et le Sud et comprendre le désir des Coréens de réunir à nouveau le pays.

Restez à l’écoute pour la partie 2 de notre voyage en Corée du Nord, où nous visitons Panmunjom.

(MISE À JOUR: Nous avons traversé la frontière vers de la Corée du Nord. En savoir plus sur notre expérience ici: À la découverte de la frontière Nord-coréenne)

2 COMMENTS

  1. Hmmm, Photo Line at Dora Observatory … our tour groups ignored and ROK soldiers looked on. It’s in my pictures, but no one make a fuss about it. Also the access tunnel to tunnel # 3 is REALLY STEEP ! Hard to walk down, and up. Long. Did you not make it to the JSA ? That was a weird experience !

    • Hi Steve – You’re right, the tunnel is pretty long and steep, especially on the way back up. It was literally like walking towards the light at the end of the tunnel! I just finished writing up our experience at the JSA – it was definitely one of the most interesting places I’ve visited! Check it out here: http://punchtravel.com/jsa-korea/

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here