Quand les Néo-Zélandais font une randonnée d’une journée, ils font vraiment une randonnée d’une journée. Les randonnées d’un jour que nous avons faites à Vancouver sont une promenade de santé par rapport à la Tongariro Alpine Crossing en Nouvelle-Zélande. La Nouvelle-Zélande est connue pour ses sports extrêmes, donc quand ils parlent d’une randonnée d’un jour, ce n’est pas une blague.

Le Tongariro Alpine Crossing est considéré comme la meilleure randonnée d’un jour de la Nouvelle-Zélande. Avec ses 19,4 kilomètres et un gain d’altitude de 800 mètres, ne vous attendez pas à ce que ce soit facile.

tongariro_new_zealand

Depuis que nous avons gravi Mt. Fuji l’année dernière sans aucun équipement de randonnée ou de formation particulière, nous avions pensé que le Tongariro Alpine Crossing était réalisable sans aucune préparation spéciale. Étions-nous trop confiants?

Se rendre à Tongariro Alpine Crossing

Après un faux départ la veille en raison de la météo, nous nous sommes mis en route pour le Tongariro Alpine Crossing tôt le matin pour arriver avant la foule.

 

tongariro_new_zealand-2

La plupart des gens commencent la randonnée de Mangatepopo Park. Bien qu’il soit recommandé de se garer au parking de Keetahi et de prendre une navette pour se rendre au départ, nous avons décidé de tenter notre chance et de nous garer à Mangatepopo. Notre pari a payé puisque le parking était principalement vide à 7h30.

tongariro_new_zealand-7

J’étais nerveuse au sujet de laisser nos affaires dans la voiture car j’ai entendu ire qu’il y avait des vols. Après tout, les voitures sont laissées dans une région éloignée avec le propriétaire du véhicule non présent pendant plusieurs heures. Nous avons caché nos objets de valeur et espéré que tout aille bien.

Du parking Mangatepopo jusqu’à la Hutte Mangatepopo (toilettes) – 30 minutes

La première partie de la randonnée est assez plate et régulière. Il n’y avait pas grand-chose à voir sauf pour le terrain sec et volcanique et la vie végétale. Je pourrais m’y habituer.

tongariro_new_zealand-12

De la Hutte Mangetopopo jusqu’à Soda Springs (toilettes) – 30 minutes

Cette partie de la randonnée se fait surtout sur un chemin en bois surélevé car elle passe au-dessus des cours d’eau. Elle est tout à fait paisible avec seulement le bruit du ruissellement qui bouillonnent et des oiseaux qui piaillent pour vous accompagner. À ce stade, le Mt Nguarehenoe devient visible. Ce volcan tenait une place capitale dans le Seigneur des Anneaux : le Mont Doom !

tongariro_new_zealand-4

C’était la dernière chance d’utiliser les toilettes, donc j’ai pensé qu’il fallait en tirer profit. Toilettes est un euphémisme – il s’agit en fait d’un trou sans papier toilette, ni savon ni eau, prévoyez en conséquence.

De Soda Springs jusqu’au Cratère Sud : South Crater – 1 heure

C’est là que la randonnée commence à devenir vraiment difficile. Juste après Soda Springs, l’ascension vers le haut de la montagne commence par une série d’étapes implacables. Des escaliers en n’en plus finir.

tongariro_new_zealand-9

Le Cratère Sud est un espace vide entre les collines et le massif Mont. Negu. À ce niveau se trouve le virage pour l’ascension vers le sommet de Mt Negu, mais nous avons décidé de ne pas emprunter ce détour qui dure environ 3 heures aller retour.

Du Cratère Sud au Cratère Rouge – 1 heure

Juste au moment où nous pensions que nous avions terminé avec la montée la plus difficile, nous avons levé les yeux pour voir….encore plus de montagne.

La randonnée est étroite et rocailleuse. Sur la gauche se trouve une vallée rocheuse, et sur la droite est un effrayant cratère rouge massif. Inutile de le préciser, marchez avec précaution !

 

tongariro_new_zealand-5

Il faisait de plus en plus froid et de vent. Il devait faire probablement autour de 5 degrés Celsius en ressentit. Mon nez coulait mais j’étais trop absorbée par le désir de terminer la randonnée pour m’en soucier.

Une fois que nous avons atteint le sommet, nous avons réalisé que ça en valait vraiment la peine. Nous étions maintenant au plus haut point de notre randonnée et les vues étaient époustouflantes. Au-dessous de nous se trouvaient les lacs Emerald. La couleur verte vient des minéraux dans l’eau. Derrière la vallée se trouvait le tout aussi impressionnant Blue Lake.

tongariro_new_zealand-10

Descendre la partie arrière du cratère était comme faire du ski dans du marc de café.

Du Cratère rouge jusqu’au Blue Lake – 30 minutes

Passant par les lacs Emerald, l’odeur du soufre est très forte. La vapeur provenant du sol a fourni un peu de chaleur après le sommet venteux.

 

tongariro_new_zealand-6

Nous avons finalement atteint le Blue Lake à environ 11h. Nous avons fait une pause ici pour manger la nourriture que nous avions apporté et récupérer les calories perdues. C’était manger avec une vue à un million de dollars.

 

tongariro_new_zealand-8

Le reste de la traversée de Tongariro Alpine Crossing continue jusqu’à la Hutte Keetapihi et le parking, soit encore 2,5 heures depuis Blue Lake.

 

tongariro_new_zealand-3

Cependant, nous avons fait demi tour à ce niveau afin de revenir à notre voiture au parking de Mangetopopo. Cela signifiait remonter le versant volcanique du cratère rouge. C’était probablement la partie la plus difficile de la randonnée. Imaginez grimper une dune de sable dans un vortex fou de vent avec une visibilité limitée. Maintenant, ajoutez un flux de gens qui descendent pendant que vous montez et en plus un nez qui ne s’arrêtera pas de ruisseler.

Nous sommes revenus à notre voiture à 14h30, et heureusement notre voiture et tous nos effets personnels étaient encore là. Nous avons ressenti un grand sentiment d’accomplissement dans l’achèvement de la randonnée Tongariro Alpine Crossing. Non seulement pour les 20 kilomètres mais aussi parce que c’était probablement la plus belle randonnée que nous avions jamais faite.

Avec le recul…

tongariro_new_zealand-11

J’étais heureuse de porter des chaussures de randonnée parce que le terrain rocheux détruirait toute autre paire de chaussures. Matt portait des chaussures plates de ville et n’a pas rencontré de problème, mais il est assez nonchalant quand il s’agit de la préparation pour une randonnée.

tongariro_new_zealand-1

Nous avons apporté environ 5 litres d’eau pour nous deux, mais seulement bu environ la moitié. Nous n’avons pas fait de formation particulière à l’avance, mais nous sommes tous deux assez actifs et en bonne santé. Si vous êtes plus âgés ou moins en forme, vous voudrez peut-être l’aide de bâtons de marche pour vous aider pour certains des chemins rocheux et escarpés.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here